Projet de renouvellement urbain

NPNRU du Quartier des Arts, Fleurs et Feugrais à Cléon

La mission

En équipe avec Emulsion et ERA nous développons un nouveau projet de ville autour des quartiers retenus en PRU, qui occupent plus des 2/3 de la petite ville de Cléon (environ 5 000 habitants).
Nous portons les thématiques Paysage, Ecologie et Concertation, pour créer un projet de renouvellement attractif et ambitieux par ses qualités esthétiques et naturelles.

C’est par un travail partenarial, avec la métropole de Rouen, la ville et les bailleurs sociaux qu’un nouveau schéma de territoire a été dessiné et décliné à l’échelle de chaque quartier.

Les habitants sont aussi partie-prenante à travers le Conseil citoyen et par des manifestations réalisés dans la ville depuis 1 an : visites collectives, présentation lors des fêtes de quartier, exposition à la maison du projet...

PNG - 983.3 ko

Le projet

La commune de Cléon présente la particularité d’accueillir près de 70% de logements sociaux, à l’aune de son histoire comme ville d’accueil des usines Renault depuis plus de 50 ans. Plusieurs sous-quartiers composent la ville avec des formes urbaines différentes de maisons groupés à des petits collectifs et des tours, aujourd’hui très stigmatisées en particulier dans le quartier des Fleurs-Feugrais.
C’est l’image de la ville qui nuit fortement à son attractivité et qui engendre une grande vacance.

L’objectif est d’apaiser la RD7 en avenue urbaine et de réintégrer les parcours doux à l’échelle de la Boucle de la Seine, pour favoriser les liens entre les quartiers à toutes les échelles. Cette voie restructurée permettra de récréer des micro-centralités sur cette voie au niveau du mail Allende, au niveau de la Mairie et du quartier des Feugrais.

PNG - 648.4 ko

L’ambition est très forte avec une part importante de démolition, à 80% dans le quartier des Fleurs et des Feugrais, ainsi que de P. Dac et des réhabilitations lourdes sur les quartiers des Oliviers et de La Croix.

PNG - 1.7 Mo
PNG - 1.9 Mo

Le complexe sportif Ostermayer, la Piscine/Patinoire et la salle de spectacles de la Traverse sont réouverts vers la RD7, pour les donner à voir et accroître leur rôle métropolitain.
De nombreuses nouvelles liaisons sont créés, pour faciliter les liens et désenclaver les quartiers, ainsi que pour donner des adressages clairs à chaque îlot.