Dépollution accélérée du Terrain des essences

"Plutôt que de construire sur les 13 ha, nous avons choisi de garder sa fonction d’espace naturel à cette enclave, pourtant très polluée, de construire autour une urbanisation dense et de transformer les voies départementales à fort trafic en boulevards urbains apaisés. Notre objectif était d’en faire un lieu arboré, accessible au public et adapté à des oiseaux comme le Blongios nain qui a besoin de grands milieux humides" Marine Linglart

L’article complet à retrouver ci-dessous :

PDF - 397.9 ko